logo Conservatoire du patrimoine

Lettre d'infos
du
Conservatoire du Patrimoine
Mars 2020

  Lettre février 2020 Sommaire

Haïku du mois


Claudine MANHES

 

Les perles d'écume
Sérénité et espoir

Les beaux jours qui passent


Sentier littoral du Pradet. @ L. Mirante


Que s'est-il passé en février ?

 
Un moment d'échange avant l'atelier pratique. Le choix de la branche à couper
n'est pas toujours facile à prendre.
Démonstration de taille de figuiers au Conservatoire de Miremer
Un gros travail de taille avait été réalisé l’année dernière sur les arbres les plus vigoureux. Logiquement, à l’occasion de la démonstration de taille organisée le 11 février au Conservatoire de figuiers de Miremer, l’intervention fut plus parcimonieuse. Comme en 2019, Abdel el Ouardi a prodigué au petit groupe de passionnés des conseils utiles sur ladite taille, mais aussi sur le suivi annuel des arbres, la reproduction ou encore le choix des plants. Il a également su nous renseigner sur la qualité gustative des différentes variétés, conseils précieux, fruit de son expérience.

Un grand merci à M. El Ouardi, en espérant l’accueillir l’année prochaine pour une nouvelle démonstration.
Texte et photos : Laurent BOUDINOT  
Interdit aux sangliers 
Le groupe satisfait du travail accompli.
Les derniers détails à régler.
Les destructions causées par les sangliers sur les jeunes plants de figuiers ou les effondrements répétés de plusieurs murs de pierres sèches nous avaient poussés à chercher un moyen de protéger le site du conservatoire de figuiers plus efficacement que notre clôture électrique 3 fils existante. Elle était trop longue dans cet environnement forestier, où chaque coup de vent faisait tomber des branches en contact avec le sol, etc.
En 2018, avec le soutien de la commune de La Garde-Freinet qui a fourni tout le matériel, nous avons donc entrepris la mise en place d’une protection plus durable et plus facile d’entretien au moyen d’un grillage d’1,50 m de haut, dont la base est renforcée par une un ourlet de tors en fer, scellés au sol par un cône de béton sur toute la longueur du grillage.
Un peu moins de deux ans plus tard, grâce aux équipes successives des jeunes élèves de l’IME (Institut Médico-Éducatif) de La Croix-Valmer, ainsi que les bénévoles du Conservatoire du Patrimoine, nous sommes arrivés au bout de cette installation, soit 181 m de grillage. Les artisans de ce rempart doivent être remerciés à la hauteur des efforts qu’ils ont fournis dans le contexte particulièrement difficile du site de Miremer, où ils ont dû composer avec la forte dénivellation et défier la roche mère à l’aide de gros perforateurs.
L’échange, l’entraide et l’apprentissage ont une fois encore été au rendez-vous de ce partenariat entre nos deux structures !

Le chantier continue. Vous pouvez vous joindre à nous. Ça se passe chaque mardi toute la journée. Prévoir son pique-nique. Covoiturage possible. Renseignements au Conservatoire au 04 94 43 08 57.
 
Texte et photos : Laurent BOUDINOT 

Le site internet du mois

Yuka, l'application qui nous aide à dechiffrer les étiquettes 
Vous avez déjà lu des étiquettes de produits alimentaires sans vraiment comprendre ce qu'il y a dedans ? Cette application peut le faire pour vous !

Après avoir scanné le code-barres d'un produit alimentaire ou hygiénique de votre choix, l'application Yuka évalue leur impact sur la santé. La notation se présente sous la forme d'un score, qui est considéré comme excellent (entre 75 et 100), bon (entre 50 et 75), médiocre (entre 25 et 50) ou mauvais (entre 0 et 25). Pour chaque produit, elle vous propose aussi une fiche détaillée pour mieux comprendre les critères d'évaluation.

Plusieurs paramètres sont pris en compte pour établir le score : la qualité nutritionnelle, la présence d'additifs à risque et la dimension écologique (label BIO). Pour les produits hygiéniques, chaque ingrédient se voit attribuer un niveau de risque en fonction de ses effets potentiels ou avérés sur la santé.

Résidence d'artiste au lycée de la Montagne à Valdeblore

Le premier coup de tronçonneuse.
Un segment du mélèze quasiment vidé
La fin du mois de février a marqué également la fin de la première phase de la production de l'oeuvre commencée en février au lycée de la Montagne à Valdeblore. Les élèves de la classe de Bac PRO forêt, suivis par M. Gouma et Mme Coignard et sous le regard attentif de Daniel Van de Velde, artiste plasticien, ont terminé de creuser les 22 segments du mélèze. Ensuite, les morceaux ont été transportés à l'atelier de Daniel à Vidauban, où ils seront traités contre les agents qui attaquent le bois (insectes, humidité, amplitudes thermiques, etc.).

Une fois le bois prêt, les morceaux seront assemblés avec des barres en fer par les lycéens directement dans leur établissement, où l'oeuvre sera installée pour une durée de deux ans.

Pour reprendre les mots de Daniel : "Il ne s'agit pas seulement pour les élèves de creuser mais l’objectif est également d’inciter d’autres classes à apprécier la démarche artistique engagée et à s’interroger sur diverses notions. Par exemple sur comment le vide peut redéfinir le volume".

La suite dans la prochaine lettre d'informations.
 

Le coin des naturalistes

Le Coronavirus qui fait trembler la Terre entière aurait trouvé sa source dans une soupe de chauves-souris servie sur le marché de Wuhan en Chine... Qu’une chauve-souris soit le point de départ ou non d’un épidémie mondiale, cela n’est pas la question de cet article. C’est plutôt la place de cet animal dans notre société qui nous interpelle aujourd’hui. Pauvre bête, déjà qu’une mauvaise image lui colle à la peau, par exemple qu’elle suce le sang ou encore qu’elle s’accroche dans les cheveux, nous n’allons pas l’accabler une énième fois d’un mal qui touche l’humanité… Car cela n’arrange pas nos affaires au Conservatoire du Patrimoine, qui accueille en ce moment une exposition photographique sur les chauves-souris de Provence. Heureusement que nous n’avons pas d’actions cotées en bourses ,car elles auraient chuté sévèrement… Nous n’avons vraiment pas misé sur le bon cheval en changeant de thématique cette année, les vers à soie causaient moins d’ennuis… Tant pis, nous défendrons tout de même, dans cette nouvelle chronique, corps et âme, ces petites bêtes fragiles car elles le méritent !

Le saviez-vous ? Toutes les espèces de chauves-souris françaises sont insectivores. Oui, tous ces satanés moustiques qui nous dévorent le corps durant l’été trépassent devant les chauves-souris. Elles peuvent manger jusqu’à 2 000 insectes … par nuit ! Cela correspond à un tiers de son poids ! Qui n’a jamais rêvé de manger autant sans prendre un gramme ? Ainsi, ne vous en faites pas, aucune chauve-souris ne rentrera en douce dans votre chambre pendant que vous dormez pour vous mordre et aspirer votre sang ! Pour votre culture personnelle, seulement 3 espèces de chauves-souris (sur 1 500 espèces mondiales) sucent du sang mais seulement celui de bétails et elles habitent en Amérique latine, donc pas de quoi s’inquiéter ! (Vous allez briller à la pause-café avec cette info, auprès de vos collègues).
Tant que nous y sommes, brisons un autre mythe sur les chauve-souris : ce n’est pas parce qu’elles ont comme nom « souris » qu’elles se reproduisent aussi abondamment et rapidement que ces rongeurs. Les femelles chauves-souris n’ont qu’un seul jeune par an, auquel elles veillent comme à la prunelle de leurs yeux. Alors, si ce printemps, les chauves-souris élisent domicile chez vous, dans vos combles, estimez-vous heureux car cela veut dire que votre habitation est l’endroit le plus sécurisé pour ces animaux et leurs petits. (Même si vous n’étes pas heureux, il vous est interdit de les déloger ni même de les tuer car les chauves-souris sont protégées depuis 1976 suite à la loi de la protection de la nature).

Les chauves-souris sont des animaux fantastiques et beaucoup de préjugés autour d’elles restent encore à déconstruire ! Dans les prochaines newsletters, nous allons découvrir comme les scientifiques se sont inspirés d’elles pour créer des objets de la vie de tous les jours, nous allons apprendre des histoires insolites à leur sujet ou encore comprendre leur utilité pour la biodiversité...
Texte : Pauline MANTEAUX, animatrice du Conservatoire

L'agenda du Conservatoire

 
Le Conservatoire du Patrimoine vous propose une sortie au Muséum départemental du Var à Toulon
le lundi 30 mars 2020.

Matin
Visite guidée du musée avec Sébastien HASBROUCK, médiateur scientifique et culturel.
Pour en savoir plus sur les expositions, cliquer ici


Midi
Pique-nique tiré du sac au jardin du Las. Faisant partie du réseau des espaces naturels sensibles du département du Var, ce jardin est également labellisé "jardin remarquable".

Après-midi
Initiation au croquis naturaliste. Le papier, la palette aquarelle, les pinceaux et les gobelets seront fournis.

Infos pratiques :
- Rendez-vous à 8h30 au parking des Teilles à La Garde-Freinet pour covoiturage ou à 10h au Muséum départemental du Var.
Prévoir un pique-nique.


Inscription obligatoire auprès du Conservatoire du Patrimoine : 04 94 43 08 57 - cpatfreinet@orange.fr
Nous n'avons que 15 places disponibles pour l'atelier aquarelle.
 
 

TITRE Stages et Ateliers 
   
Atelier herboristerie "Les hydrolats", avec Charlotte MAES, herbaliste
> mercredi 18 mars à 14h
 
   
Stage pierre sèche, avec Alain BOUVARD, murailler formateur
> samedi 14 et dimanche 15 mars 
 Plantes comestibles et médicinales,
avec Fabien TAMBOLONI, technicien forestier, naturaliste

> Samedi 28 mars à 10h 
 

À venir dans les Maures et le reste du Var

 
Dimanche 8 mars
> Marché "La Vie autrement" bio et zéro déchet

Le premier marché 100% bio du Golfe de Saint-Tropez prendra place à Grimaud sur la place de l’église.

Au programme, producteurs certifiés bio, artisans zéro déchet, gratiféria (marché gratuit), disco soupe et jus de légumes avec les invendus et un espace «cuisine partagée» de sensibilisation au gaspillage alimentaire.

Venez expérimenter un marché pas comme les autres, un marché exemplaire en matière de gestion des déchets qui met à l’honneur une autre façon de consommer, plus responsable et plus éthique.

Organisé par l'association Bio-Logiques

À Grimaud, place de l'église
Plus d'infos auprès de l'association Bio-logiques
06 71 40 13 36
 
Vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 mars 2020
>
18e salon La Vie Autrement  - Habiter demain

Pour la deuxième année consécutive , les rencontres " La Vie Autrement" accueillent en plus des 80 exposants, un espace en "OFF" consacré à la transition environnementale et sociale. Le thème choisi cette année est l'habitat dans ses aspects environnementaux et sociaux.

Ce rendez-vous se veut convivial et grand public, afin de donner à tous la possibilité de rencontrer des acteurs engagés, confronter des idées et découvrir de nombreuses alternatives à la portée de tous.

Comme d'habitude, de nombreuses animations sont au programme : ateliers, conférences, tombola, formations, buvette et restaurant bio, espace enfants ...

Le Conservatoire du Patrimoine tiendra un stand tout au long du week-end, venez nous rencontrer et découvrir nos activités !

À Grimaud, complexe sportif Les Blaquières, 834 Route des Blaquières
Plus d'infos sur
www.bio-logiques.fr
Page Facebook : @associationbiologiques
 
Conférences 
Mercredi 4 mars
> 17h30 De la salade sauvage à la plante médicinale, par Y. AVRAMOV, docteur en pharmacie.
À Solliès-Ville, salle Moulin d'oli, 10 Avenue Jules Ferry
Plus d'infos auprès de l'écomusée de la vallée du Gapeau au 07 78 51 29 84
Jeudi 5 mars
> 18h Les tanneries de Barjols dans l'entre-deux-guerres, par T. SAINT-JEAN, historien.
À Draguignan, auditorium du pôle culturel Chabran, 660, boulevard Kennedy
Plus d'infos au 04 83
95 83 32
 
Samedi 7 mars
> 16h
Le réseau des musées et collections techniques (RéMuT), par I. PROUX du Conservatoire National des Arts et Métiers, Paris.

À Méounes-lès-Montrieux, salle du conseil municipal

Plus d'infos au 04 94 86 39 24
Jeudi 12 mars
> 18h L'olivier et ses plantes compagnes
, par M. UGHETTO, Naturaliste et guide "Autres Regards".
À La Londe-les-Maures, salle Cassin, rue Aristide-Perrin
Plus d'infos auprès du Service environnement au 04 94 01 55 40
Mercredi 18 mars
> 18h
Ces Français qui ont marqué le Nouveau Monde, par B. LUCQUIAUD, ancien professeur à l'Institut Français d'Amérique latine (Mexico) et ancien directeur de deux Alliances Françaises (Colombie et Brésil).
À Brignoles, Espace Bernard Gavoty, 4 rue Entraigues
Plus d'infos auprès de l'office de tourisme de Brignoles au 04 94 72 04 21
La guerre de Troie : le monde mycénien révélé ?, par P. JOCKEY, professeur d’Histoire de l’Art et d’Archéologie à l’Université Paris Nanterre.
Jeudi 26 mars, 20h30, à Toulon, atrium du conseil départemental du Var, 390 avenue des Lices.
Vendredi 27 mars, 20h30 à Draguignan, auditorium
pôle culturel Chabran
Plus d'infos ici
Jeudi 26 mars
> 17h 20 000 os sous la terre
, par T. ANDRE, archéologue ichtyologue, LA3M/CNRS.
À Toulon,
Centre Archéologique du Var, 335 Avenue des Dardanelles
Plus d'infos au 04 94 41 04 35 ou ici
 
Mardi 10 mars
> 20h Sciences au cinéma
Intelligences artificielles

L’intelligence artificielle questionne : qu'est-ce que l'IA ? Quelles sont ses applications ? Doit-on la craindre ? Pour tenter de répondre à ces questions un débat sera animé par Thierry Viéville, chercheur à l'Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique) au cinéma le Royal à Toulon.

Ce débat, précédé d'une courte présentation de Thierry Viéville, sera alimenté par la projection de courts métrages. La projection du film « Imitation game » clôturera la soirée !

À Toulon, cinéma Le royal, 2 rue du docteur Jean Bertholet
Plus d'infos auprès de l'association Gulliver au
04 94 67 51 97
Billetterie ici

Jeudi 26 mars
>20h Ciné-Débat Bio-Logique

L'association Bio-Logiques nous convie à la projection du film documentaire RUE DE L'UTOPIE qui traite de l'habitat participatif à travers un exemple à Ramonville-St-Agne, près de Toulouse, en présence de la réalisatrice: Josiane Zardoya.

Tarif unique: 6 euros

À Sainte-Maxime, Carré Léon Gaumont
107 Route du Plan-de-la-Tour
Plus d'infos auprès de l'
association Bio-logiques

  Document réalisé par Laura MIRANTE, chargée de communication du Conservatoire du Patrimoine
Vous recevez cette newsletter car vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion du Conservatoire du Patrimoine..
Pour vous désabonner, cliquez ici.


Conservatoire du Patrimoine - Chapelle Saint-Jean - 83680 LA GARDE-FREINET
Tél : 04 94 43 08 57 - Mail : cpatfreinet@orange.fr