Lettre d'infos
avril 2012

 


" Les arbres et le vent se délectent
de la mélodie qu'ensemble ils enfantent. "

Pierre Rabhi
(Vers la sobriété heureuse)
 


Que s'est-il passé en mars ?

Nouveau livret  : Garance et l'acouleurdéon

L’animation le fabricant de couleurs, proposée toute l’année aux enfants des écoles, des centres de loisirs et au public individuel familial compte parmi les plus demandées au Conservatoire. Dans ce cadre, les enfants découvrent comment utiliser les végétaux qui sont à leur disposition à des fins picturales. Une histoire contée en musique sur les couleurs agrémente l’atelier.
 




Grâce au talent de dessinatrice de Mélanie Robeau, stagiaire au Conservatoire en 2011, ce conte est aujourd’hui joliment illustré.
Le livret est en vente au Conservatoire et sera remis aux enseignants et animateurs des centres de loisirs qui suivront l’animation.




Dessins: M.Robeau


Le printemps des poètes

La Maison de la Nature des 4 Frères du Beausset organisait les 17 et 18 mars le Printemps des Poètes sur le thème de l’enfance.



Enfants et ados étaient au rendez-vous pour plonger dans l’imaginaire en étant tantôt acteurs, tantôt spectateurs. Des temps de créations de contes et d’illustrations leur permettant de laisser libre cours à leur imagination, alternaient avec des moments d’évasion vers de nouveaux univers … le tout, sur fond de Nature, notre plus grande Inspiratrice.

A cette occasion, le Conservatoire était présent pour animer l’atelier du fabricant de couleurs qui a rencontré un franc succès.


Illustrations: A.Goujon

 






















 

Le fabricant de couleurs





Légendes celtiques avec Stephen le Picte


























L'arbre à contes


L'assemblée générale 2011 du Conservatoire

Laurent Boudinot, directeur du Conservatoire, a dressé un bilan 2011 très positif pour l’association. En effet, les fréquentations révèlent une augmentation significative avec 11 875 visiteurs, soit plus de 12% par rapport à 2010. Une nette progression de la fréquentation jeune public est à souligner : +19% par rapport à 2010. Cela veut dire plus de 9000 enfants varois (écoles et centres de loisirs confondus) venus suivre des animations aux thématiques aussi variées que l’histoire, la forêt, l’art ou la nature, faisant découvrir le patrimoine des Maures.
Quant à la trésorière Nicole Ducongé, elle a présenté un bilan financier positif, laissant apparaître une hausse des prestations, cotisations et mécénat.
Les deux bilans ont été votés à l'unanimité.
 

A vos agendas !

Le Conservatoire du Patrimoine organise ...

Journée Préhistoire

 


Retour à l'âge de pierre
ANIMATIONS GRATUITES

Pour clôturer l’exposition sur les Premiers Habitants du Massif des Maures dans ses murs jusqu’à la fin du mois d’avril, le Conservatoire du Patrimoine organise une journée préhistoire à la Garde-Freinet.
Cette manifestation gratuite s’adresse au grand public désireux d’en savoir plus sur la période néolithique.

Plusieurs ateliers pédagogiques et ludiques, encadrés par des spécialistes et adaptées au plus grand nombre, seront proposés tout au long de la journée:
.10h -12h : atelier feu sans allumette et lancé de sagaies
.11h -12h : conférence « l’étude des industries taillées à la préhistoire » par Antonin Tomasso
.14h -16h et 16h -18h : ateliers reconnaissance d’empreintes d’animaux
.14h -17h : lancé de sagaies, atelier poterie et décoration néolithique et démonstration de taille de silex.

> samedi 14 avril de 10h à 18h - village de la Garde-Freinet
Sur réservation pour la poterie et les ateliers reconnaissance des empreintes d'animaux
 

Balade homme et forêt
Le verger de Miremer

avec Laurent Boudinot, chargé du patrimoine
Le plateau de Miremer culmine à 400 m d'altitude et offre un panorama exceptionnel sur le golfe de Saint-Tropez et les collines boisées des Maures.
Le site réunit une grande diversité de paysages, les vestiges d'un village médiéval, une chapelle de pélerinage, des jardins en terrasse, une source et une citerne aménagées...
> mercredi 4 avril à 14h - La Garde-Freinet 
 

Balade art
Art Nature avec Daniel Van de Velde, artiste
De la nature  à l'art, de l'art à la nature, il n'y a que quelques pas que votre guide se propose de franchir avec vous...
> lundi 9 avril à 14h - La Garde-Freinet 
 
Balade patrimoine
Dolmen de la baie de Briande
avec Anne-Marie Ledoux, archéologue
Erigé à la Préhistoire, ce dolmen est situé à flanc de coteau, à 300m de la mer, entre le cap Camarat et le cap Lardier, dans les collines de Ramatuelle.
> vendredi 13 avril à 9h30 - Ramatuelle
 
Animations familles
Le fabricant de couleurs
avec Céline Pain, fabricante de couleurs
> les mardis 17 et 24 avril à 14h - La Garde-Freinet 

Le Pape des escargots
avec Fabien Tamboloni, guide naturaliste
> mercredi 18 avril à 14h - La Garde-Freinet 

Peinture Nature
avec Béatrice Balguerie, artiste plasticienne 
> jeudi 19 avril à 14h - La Garde-Freinet 
 

 

Renseignements et réservations au 04 94 43 08 57

Pour connaître l'intégralité du programme du mois, cliquez ici.


dans le Var et le reste des Maures ...

Le printemps du durable
Coeur du Var organise le Printemps du durable : sorties nature, ateliers, expositions, concours...
Les balades du durable

Partez à la découverte d'espaces naturels de Coeur du Var en compagnie de guides passionnées et passionnants. Histoire, traditions et nature, il y en aura pour tous les goûts!
> du 7 avril au 12 mai - gratuit sur réservation au 04 98 10 43 50

Les ateliers du durable

Pour petits et grands

Animations et ateliers pour devenir éco-citoyen en s'amusant, parmi lesquels: la faune sauvage varoise, au pays du chêne liège, nichoirs et abris pour les amis du jardins, peinture nature, objets déco en carton, Récup'Art et bien d'autres encore !!
> samedi 14 avril - Communauté de Communes Coeur du Var Gratuits, pour certains sur réservation au 04 98 10 43 50
 

Les plantes et l'amour
A la différence des animaux, les végétaux ne se déplacent pas! Mais alors... comment font-ils pour se reproduire? Avec ou sans sexe... A chacun sa technique! Et les fleurs dans tout ça? Tandis que certaines se font discrètes, d'autres s'érotisent allègrement: couleurs, parfums, formes... Qui cherchent-elles à attirer?
Une programmation riche et diversifiée pour répondre à toutes ces questions et aux autres...
Expo, spectacles, animations, conférences sans inscription; balades et ateliers sur inscription.

> du 21 avril au 13 mai - Maison des Quatre Frères au Beausset - entrée libre
Renseignements et réservations au 04 94 05 33 90
Exposition
Photos de familles
... dans l'intimité des souvenirs des Tropéziens
 

Cette exposition présente plus d'un siècle de photos de familles. Tirées d'albums soigneusement conservés par les Tropéziens, ces photos sont le reflet du temps qui passe, des souvenirs que l'on souhaite transmettre. Tous les moments importants de la vie familiale et amicale y sont présents. En tant que spectateur, et au delà de l'émotion, on perçoit à travers tous ces clichés, les nombreuses constantes mais aussi les différences avec nos pratiques actuelles. La photographie, cet objet si particulier, porteur d'émotion et de souvenir nous questionne sur le temps, le choix de ce que l'on veux capturer et partager ensuite. La présentation d'une abondante collection d'appareils photo, retraçant plus d'un siècle de technique permet aussi de mieux comprendre les contraintes et les choix des sujets photographiés.
> du 31 mars au 14 avril 10h-12h30 et 15h-19h - Salle Jean Despas à St Tropez - entrée libre


Offre de stage

URGENT!
Elevage de vers à soie au Conservatoire du Patrimoine

Du 2 mai au 7 juillet 2012, le Conservatoire du Patrimoine présente un élevage de vers à soie au sein de son musée. A cette occasion, il propose un stage d’une durée de 2 mois pendant cette période.
Possibilité d’hébergement gratuit.

Les missions:
- nourrir les vers
- nettoyer les litières
- renseigner les visiteurs
- accueillir les groupes scolaires et faire les animations (si compétence requise)

Profil:
Personne sérieuse, rigoureuse et motivée.

Nous contacter si intéressé.


Le coin des naturalistes

 La processionnaire du pin
Thaumetopoea pityocampa


Procession de chenilles

La processionnaire du pin est un insecte de l’ordre des lépidoptères qui doit son nom au mode de déplacement en file indienne des chenilles.

Elle mesure quelques millimètres à son premier stade et atteint jusqu’à 40 mm en fin de vie larvaire. Elle est de couleur brune noirâtre avec des taches rougeâtres sur le dessus et les flancs ; sa face ventrale est jaune. Son corps est fortement velu. L’insecte adulte est un papillon aux ailes grises, de 35 à 40 mm d’envergure et dont les antennes prennent la forme d’un peigne.
Cet insecte est l’un des plus redoutables ravageurs des forêts méditerranéennes. Il se nourrit des aiguilles de toutes les espèces de pins présentes en France, entraînant de nombreuses conséquences néfastes sur la vie de l’arbre, en cas d’invasion massive :
- défoliation
- perte de croissance
- diminution du pouvoir photosynthétique
- affaiblissement physiologique ouvrant la voie aux insectes xylophages et aux stress hydriques pouvant conduire au dépérissement total.


Pinède dans la plaine des Maures

Mais l’action dévastatrice de cette chenille ne se limite pas aux végétaux : des problèmes sanitaires touchent l’homme et les animaux.
En effet, à son 3ème stade de développement,  son contact est dangereux du fait d’une substance urticante présente dans ses micropoils.
A son 5ème et ultime stade, autrement dit à sa 5ème année, en cas de stress ou d’agression, la chenille propulse ses poils dans l’air. Ces derniers, libérés par des « miroirs urticants » (replis de peau), sont de véritables harpons qui se fixent dans l’épiderme de l’agresseur. En réponse à la démangeaison alors produite, le frottement ne fera qu’aggraver la situation car en se brisant, ces poils libèrent encore plus de toxines.

Pourtant, certains prédateurs sont insensibles à ces attaques. Parmi eux, la mésange charbonnière et la huppe fasciée. L’éphippigère des vignes, plus connue sous le nom de boudrague, s’attaquent quant à elles, directement aux pontes.
Attention, ce que nous appelons boudrague dans le var désigne une autre sauterelle : le barbitiste.

Mais cela ne suffit pas et l’homme ne cesse, par tous les moyens, d’éradiquer cette chenille décidemment indésirable !


. Céline PAIN
Sources : wikipédia, INRA (revue Stantari Août 2008)


Huppe fasciée


Le coin des toponymistes

Les noms de lieux liés à l'habitat
Partie III : les ruines

Quelques toponymes évoquent encore des ruines. Le terme le plus usité, le provençal casal ou casau (formes influencées par le français, avec maintien de –s- intervocalique, alors que la forme dialectale, rencontrée dans les documents des XVe et XVIe siècle, est cal ou calhal) a commencé par désigner, au début du Moyen-âge, l’habitation paysanne, version à peine améliorée de la cabane, avec des murs en maçonnerie légère ou en pierre sèche et un toit couvert de liège ou de chaume. A partir du XIIIe siècle, les progrès de l’art du bâtiment même dans les plus petits villages ont peu à peu dévalorisé ce type de construction et le mot a fini par devenir l’équivalent de « ruine ». Ce terme n’est plus compris aujourd’hui et les toponymes qui l’utilisaient sont sortis de l’usage : los Casals à Gassin (1443, non localisé) ; les Casaulx à Sainte-Maxime (1566, à l’emplacement de la ville actuelle) ; lo Casal de Autrano à Gassin (1516, au bord du chemin de la Môle) ; lo Casal de Caravilha à Gassin (1516, près du village) ; lo Casal de la Gastoa à Gassin (1516, au bord du chemin de Saint-Tropez) ; le Casal de Verre à la Garde-Freinet (1715, au quartier de Rousset).

 

Deux attestations du provençal anticaio = vieillerie, ruine se rencontrent à la Môle, l’Anticail (1756, sur les confins de Cogolin, entre les Figarets et le Pommier), et à Gassin, l’Antigalho del Gorc Benet (1516, au quartier de Gourbenet).

 

Les Fondudes à Ramatuelle (1548, entre le Fond du Plan et les Tournels) a été formé à partir de l’adjectif et participe passé foundu = démoli, ruiné.

 

Les Mûres à Grimaud (Saint-Pons-les-Mûres) n’a pas de rapport avec les fruits homonymes, mais avec le provençal muro = murs en ruine, vestiges d’anciennes constructions. Le quartier est, en effet, riche en vestiges antiques et médiévaux (ancienne chapelle et ancien port de Grimaud).

 

Le provençal paret, équivalent du français « paroi », signale sans doute aussi des ruines dans les noms de les Pares à Ramatuelle (1680, au quartier des Pradugues) et de Pâris à Gassin (les Pares en 1691, forme et prononciation refaites sur le nom de personne mythologique Pâris).

 

Les Ruines à la Croix-Valmer (1935) est une appellation française et récente appliquée aux restes d’une ancienne caserne de douane construite sur les ruines d’une villa antique.


. Elisabeth SAUZE: archiviste et paléographe

. Document réalisé par Céline Pain, chargée de communication du Conservatoire du Patrimoine

INSCRIPTION A LA LETTRE D'INFO

Nom :
Prénom :
Email :
Je souhaite