Lettre d'infos
du Conservatoire du Patrimoine

avril 2017
 

Haïku du mois

Claudine MANHES

 

Empreintes

Pouvoir découvrir
Sur le chemin apaisant

Une présence

 

© A. HUYNH  

Que s'est-il passé en mars ?

TITRE assemblée générale 9 mars 2017

À quelques visiteurs près, le record de fréquentation du Conservatoire a été battu en 2016, avec 13 412 personnes ! Au-delà du symbole, ce chiffre confirme surtout l’ancrage de l’association sur le territoire et vient récompenser son dynamisme.
Le vice-président, Bernard Romagnan, venu remplacer Elisabeth Sauze, indisponible, a congratulé l‘équipe du Conservatoire, dont la rigueur est un des piliers de cette réussite ; l’autre étant la compétence des 12 animateurs et guides qui accompagnent les visiteurs.

Laurent Boudinot, son directeur, a rappelé quelques points forts de l’année écoulée :
-
 
La poursuite des efforts au sein du musée pour les visiteurs, avec la mise à disposition de supports de visite en anglais ; la finalisation de l’inventaire normalisé des collections ; et une étude du mobilier métallique provenant du Fort-Freinet (article à paraître) ;
- La même fidélité des écoles et des centres de loisirs de tout le département aux animations du Conservatoire ; lequel se déplace de plus en plus à travers tout le territoire ;

-
L
e succès des nouveaux ateliers animés par Charlotte Maes, herbaliste, sur la cosmétique et l’herboristerie ;
-
 
La publication du n°12 de la revue du Freinet, et le rythme désormais annuel de sa parution, ainsi que la mise en ligne de toutes les revues précédentes ;
-
L
e partenariat réussi avec la commune de La Garde-Freinet, dans lequel chacun œuvre pour la valorisation durable du patrimoine local (Le conservatoire de figuiers de Miremer, l’aire à blé de Val d’Aubert ou le projet de moulin à vent).

Les financeurs et partenaires qui soutiennent le Conservatoire ont été remerciés : le conseil départemental, le conseil régional et, au premier chef, la commune de La Garde-Freinet. Des remerciements particuliers ont également été adressés au Crédit agricole de Cogolin et à la caisse du golfe de Saint-Tropez qui ont apporté cette année une aide significative à l’association.

TITRE Le conservatoire au Salon BIO de Grimaud
Les 24, 25 et 26 mars derniers, le Conservatoire du Patrimoine était présent au 15e salon bio de Grimaud. Malgré le mauvais temps, plusieurs centaines de personnes se sont arrêtées à notre stand afin de découvrir les actions de l'association. Et pour ceux qui nous connaissaient déjà, cela a été l'occasion de connaître personnellement les salariés et les bénévoles qui en font partie et de prendre connaissance des dernières nouveautés..

Des enfants aussi se sont arretés à notre stand. Ils ont appris à faire des tours de magie avec des encres qu'ils ont fabriquées eux-mêmes à partir d'ingrédients naturels !!Un grand merci aux bénévoles de l'association, Bernard et Malou pour leur passion et Claudine pour son energie et à notre animatrice Mathilde pour sa bonne humeur !!

À l'année prochaine !
 
Laura, Mathilde et Bernard.
 
TITRE première visite guidée Moulin de l'Adret

L’association des Amis du moulin de l’Adret vient de se créer avec l’ambition de restaurer le moulin à vent situé au sommet de la colline des Moulins, en partenariat avec la commune de La Garde-Freinet.
Pour marquer le départ de cette belle aventure, ses membres ont invité, samedi 18 mars, la population à découvrir ou redécouvrir les ruines du moulin lors d’une visite guidée.

Une vingtaine de personnes, toutes générations confondues, curieuses et déterminées, se sont rendues jusqu’au moulin, accompagnées par Laurent Boudinot, chargé du patrimoine, et Nicole Ducongé-Borie, adjointe à la Culture et au Patrimoine. Chacun a pu prendre conscience de la place centrale qu'occupait autrefois ce type de construction dans nos villages provençaux et l'intérêt de faire revivre cette "machine" pré-industrielle, aux mécanismes complexes, témoignage d’un savoir technique maîtrisé.

   
  Le groupe © Y. JANCLAES  

Cet agréable moment fut ponctuée par la lecture amusée et amusante des Lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet, qui donne du meunier image pour le moins peu flatteuse.
Nombreux ont été séduits par cette visite avec pour certains déjà la volonté de s'y donner pleinement, pour un projet qui s’inscrit dans le temps, offrant du lien social et donnant l’occasion à chacun de participer à une action collective.
C'est spontanément que les convertis ont prévu de se revoir le mois prochain autour d'un pique-nique, pour cette fois, c'est sûr, se retrousser les manches.
Voilà du "grain à moudre" pour nos futurs meuniers. L'association en gestation ne demande aujourd'hui qu'à grandir autour de cet ambitieux projet, soutenu par la commune. Avis aux intéressés, les adhésions sont ouvertes, et chacun y est le bienvenu !

Prochaine rencontre 
Les Amis du moulin de l’Adret vous proposent de se retrouver le samedi 22 avril pour un pique-nique à partager ensemble et l’occasion d’évoquer les étapes à venir du projet de restauration.
Pour les plus courageux, nous commencerons le matin par nettoyer l’espace autour du moulin. Sécateurs et couteaux-scies vous seront fournis (apportez des gants).

Rendez-vous à 9h00 au parking du stade pour un petit covoiturage ou au moulin à 9h15.
Inscription-information : Yves Janclaes :
lemoulinauxetoiles@yahoo.fr - 06 13 74 29 42

Yves JANCLAES

  Chronique historique

 
La place Vieille de La Garde-Freinet.  

Au milieu du XIXe siècle, la vitalité de La Garde-Freinet atteint son apogée grâce, notamment, au développement de l’industrie bouchonnière. Cette dernière nécessite une importante main-d’œuvre qui arrive de tous les horizons et brasse les courants d’idées les plus divers. Les patrons bouchonniers règnent alors en maître sur cette population la plupart du temps peu éduquée. Pourtant, par instinct de survie, ces gens du peuple apprennent vite à s’organiser pour faire valoir leur droit. L’année 1836 est déterminante dans cet apprentissage. Les principaux manufacturiers ayant décidé de baisser le prix pour mille bouchons, référence de base, les ouvriers leur opposent une grève tournante. La réponse est immédiate et cinglante par l’embauche d’ouvriers étrangers à la commune.

La justice tranche et ramène un semblant de paix sociale, mais  il est trop tard, la fracture est ouverte et elle ne se refermera qu’avec la défaite des ouvriers lors des événements de décembre 1851 contre le coup d’État de Louis Napoléon Bonaparte. Entre ce début et cette fin, les choses évoluent avec, à son paroxysme, la création d’une coopérative ouvrière bouchonnière, dont la fermeture provoque une émeute qui faillit se terminer dans un bain de sang.


De Jacques Mathieu et Adrien Pons au préfet Haussmann.

Trois hommes ont fortement marqué de leur empreinte ces quinze années de lutte sans merci. Le premier : Jacques Mathieu, fils d’un patron bouchonnier, consacre sa vie à la défense du monde ouvrier local et finit ses jours en exil à Genève. Quelques années plus tard, il est rejoint par Adrien Pons, pharmacien arrivé d’Algérie, qui met également son intelligence au profit de la cause ouvrière. Enfin, juste avant la chute finale, le préfet Haussmann qui, en quelque mois de règne sans partage, laisse derrière lui un amas de ruine et une population au bord de l’explosion.
Il est clair qu’en ces années de lutte, l’entente entre patrons et ouvriers est devenue impossible, trop d’espoir, de trahison et de rancœur. L’espoir est né de la création d’une coopérative ouvrière qui, trop prospère, concurrence les patrons ; la trahison est conduite par une administration tatillonne qui trouve tous les prétextes à sa fermeture ; la rancœur, pour une justice injuste qui décapite les dernières illusions d’un monde meilleur pour les ouvriers. Déjà, le village de La Garde-Freinet s’était illustré par des actions contraires aux bonnes mœurs de l’époque, mais la tension est à son comble, quand la population en colère fait sauter les scellés que le commissaire de police avait apposés sur les locaux de la coopérative pour empêcher toute incursion, menaçant au passage de mort ledit commissaire. C’en était trop !

haussmann

Le préfet Haussmann. © BNF Gallica


Le bon droit par la force.

Le préfet réunit en situation de crise l’armée et la justice. Mission est donnée au substitut, Léon Niepce, de marcher sur le village pour arrêter les meneurs. Il est soutenu par une compagnie du 50e de ligne renforcée par vingt gendarmes à cheval, avec ordre d’éviter toute effusion de sang ; le préfet craint le pire et ne le cache pas au substitut. Ce dernier le souligne dans son rapport : « je crus devoir réunir tous les officiers de l’expédition et m’entendre avec eux sur tous nos faits et gestes pendant la journée qui allait s’ouvrir pour nous et qui pouvait être remplie d’événements graves. Nous allions, en effet, avoir à faire à une population soulevée, animée du plus mauvais esprit, gangrénée par le socialisme, corrompue par la débauche, paresseuse à l’excès, et qui avait sans cesse maille à partir avec la justice. Cette population venait de se livrer, la veille, à tous les excès. Elle avait cru pouvoir impunément s’insurger contre les ordres du préfet, briser les scellés apposés sur un local où, sous prétexte d’une association ouvrière, on avait formé un club des plus dangereux, battre commissaire de police et insulter les gendarmes. Il fallait donc prévoir toutes les éventualités de la journée, se faire un plan à suivre et adopter des mesures aussi promptes qu’énergiques. »
Le premier contact est tendu : « (...) la colonne serra les rangs, les tambours battirent la marche et, à huit heures sonnant, nous pénétrâmes dans le bourg (...). La plupart des hommes portaient des cravates rouges, ils se tenaient fièrement les bras croisés, dans une attitude dédaigneuse, menaçante même (...). La colonne s’avança lentement opposant à la foule ce même dédain dont elle semblait la braver et prit position sur la place. »
Les leaders sont arrêtés provoquant une colère incontrôlée : « (...) la foule compris enfin mes mouvements, elle se rue sur nous pour nous arracher nos proies et bientôt nous sommes enveloppés de toutes parts par des bandes d’hommes et de femmes au paroxysme de la fureur (...). La cavalerie se débat en vain au milieu de ces flots de population d’où partent des hurlements étranges et des cris de douleurs poussés par les femmes au milieu desquelles piétinent les chevaux (...). »

Force restera à la loi. Nous sommes en novembre 1851, quelques jours plus tard, éclate l’insurrection contre le coup d’État du 2 décembre qui met fin à tout espoir et à toute velléité pour ces ouvriers qui ont cru un peu trop vite qu’ils pouvaient avoir droit au bonheur.

Gérard ROCCHIA

Pour aller plus loin :

ROCCHIA Gérard : http://1851.fr/hommes/jacques_mathieu/


ROCCHIA Gérard : http://1851.fr/publications/bouchonniers/


AGULHON Maurice, La République au village, Paris, Seuil, 1979.

MERLE René, La Garde-Freinet et l’insurrection de 1851, 2005, http://www.rene-merle.com/article.php3?id_article=182


GUILLON Jean-Marie, « Villages varois entre deux Républiques », in La France démocratique. Mélanges offerts à Maurice Agulhon, sous la direction de Christophe Charles et alii, Paris, Publications de la Sorbonne, 1998,
pp. 99-105.


Le site internet du mois

 

L’Association 1851-2001 a été créée en 1997 par un groupe de Bas-Alpins et de Varois attachés au souvenir de l’insurrection républicaine de 1851, et convaincus que les idéaux de la démocratie qui animaient les insurgés sont toujours porteurs de dignité et d’espérance.

Si vous ne savez rien de 1851, vous pouvez commencer par lire l'article "1851 pour les nuls" ; en revanche, si vous êtes plus experts, vous pouvez tester et approfondir vos connaissances en parcourrant la section documents.

IMAGE assocaition 1851
Le site propose aussi une section "Audio et vidéo", présentant la résistance de 1851 et des sujets connexes.

L'agenda du Conservatoire

Animations familles
IMAGE pape des escargots  IMAGE fabricant de couleurs
Le pape des escargots
Les petits peuples de la forêt
Le fabricant de couleurs
 
> Mardi 11 avril à 14h Le Pape des escargots, avec Fabien TAMBOLONI, pape des escargots

> Mercredi 12 avril à 10h Le fabricant de couleurs,
avec Laura MIRANTE, fabricante de couleurs

> Vendredi 21 avril à 10h Les Petits peuples de la forêt, avec Romaric IZZO, traqueur, survivaliste
TITRE balades natures 
IMAGE au coeur de la ruche IMAGE petites bêtes IMAGE plantes comestibles et médicinales
Au coeur de la ruche
Le monde fascinanat des petites bêtes
 
Les plantes comestibles et médicinales
 
Samedis 8 et 22 avril
>
10h
Plantes comestibles et médicinales
, avec Fabien TAMBOLONI, naturaliste et forestier

Mardi 11 et mercredi 19 avril
> 9h30 Le village médiéval du Fort-Freinet, avec Laurent BOUDINOT, chargé du patrimoine

Mercredis 12 et 19
avril
> 14h
Au coeur de la ruche, avec Fabien TAMBOLONI, naturaliste et forestier

Jeudi 13 avril

> 14h À cheval dans les Maures
, avec le relais équestre de la Mène

Vendredi 14 avril
> 14h Découverte de La Garde-Freinet, avec Laura MIRANTE, animatrice du Conservatoire

Jeudi 20 avril
> 10h
Sur les traces des animaux
, avec Romaric IZZO, traqueur, survivaliste
> 14h Le monde fascinant des petites bêtes, avec Denis HUIN, naturaliste, ornithologue
TITRE stage et ateliers
Samedi 29 avril
> 14h
A
telier cosmétiques naturels
, avec Charlotte MAES, herabliste

Samedi 29 et dimanche 30 avril
> Journée Stage pièrre sèche, avec Alain BOUVARD, spécialiste en métiers du bâtiment

Pour tous renseignements et réservations : 04 94 43 08 57


À venir dans les Maures et le reste du Var

Visites commentées
IMAGE chapelle de Grimaud 
> Jeudi 6 avril
10h30 Raconte-moi... La chapelle de Notre Dame de la Queste

Chapelle rurale, riche d'une longue histoire entre le XIe et le XVIIIe siècle, la belle Notre Dame de la Queste vous ouvre ses portes le temps d'une matinée. Le service culture et patrimoine de la commune vous invite à une visite commentée dans ce lieu privilégié, situé dans un magnifique parc arboré.

À Grimaud, rendez-vous sur place à 2km du village, direction Sainte-Maxime
Gratuit - Plus d'informations au 04 94 55 57 34

 
> Samedi 22 avril
15h00 Balade poétique "Les auteurs de la Provence",
par "Les amis des arts".

De Mistral à Giono, de Daudet à Paul Arène... Dans cette balade, le rythme des poèmes et des textes  accompagnera le rythme de vos pas.

À Gassin, départ à la table d'orientation, entrée du village
Plus d'informations auprès "Des amis des arts" au 06 10 64 91 01

IMAGe Balade poétique Gassin
IMAGE chateau de Grimaud
> Jeudi 27 avril
10h30 Raconte-moi... Le château de Grimaud

Découvrez l'histoire du château et son évolution au cours des siècles. Les résultats des fouilles archéologiques qui se sont succédées apportant leurs lots de découvertes. Cette enceinte fortifié abritait aussi le village médiéval, ce sera l'occasion de découvrir le fonctionnement de ce village et l'histoire de la région.

À Grimaud, rendez-vous au château de Grimaud
Gratuit -
Plus d'informations au 04 94 55 57 34

 
TITRE Manifestations 
Tous les dimanches d'avril
> 10h - 18h Grimpez dans les arbres


Qui n’a jamais eu, étant enfant, cette délicieuse sensation de s’élever en hauteur grâce aux branches des arbres et de pouvoir ainsi voir le monde différemment ?         
Le Domaine du Rayol propose aux visiteurs de grimper, de se déplacer et de découvrir les arbres du jardin en tant qu’êtres sensibles, en allant explorer leurs branches.

Activité ouverte à tous, à partir de 6 ans

Payant - Plus d'informations
au 04 98 04 44 00
IMAGE GRIMPEZ SUR LES ARBRES 
IMAGE FESTIVAL DE LA TERRE DRACENIE
Du 23 mars au 30 avril
>
9
e édition du Festival de la Terre, par Colibris 83 Dracénie

Un festival avec une programmation très riche et variée : conférences, expositions, ciné-débats, journées rencontres, fête des jardins partagés, ciné-soupe, portes overtes, chants ... plus de 40 initiatives dans toute la Dracénie.

> Vendredi 7 avril à 20h30 Projection du film "Food coop" et débat animé per Dominique TARDY (à l'initiative du projet de coopérative sur Toulon)

C’est l’histoire d’un supermarché géré par une coopérative. Dans ce supermarché, chacun des 16 000 adhérents travaille 2h45 par mois exactement. En échange, ils peuvent y faire leurs courses moins cher, et acheter bio.

[En savoir plus... ]

6 € - À Cogolin, cinéma Marcel Pagnol, rue Bonaventure Le Grainage

Dimanche 30 avril
> 11h et 14h30 Balade nature et vin
"Floraison, pollinisation et insectes"

Balade avec Denis HUIN, naturaliste et ornithologue, sur le thème "Floraison, pollinisation et insectes", suivie d'une dégustation des vins offerte par le Château des Bertrands.
5 € par personne - Gratuit pour les enfants jusqu'à 10 ans.

Au Cannet des Maures, Château des Bertrands,
Route de La Garde-Freinet
Plus d'informations auprès du Château des Bertrands au 04 94 50 44 39 ou lacave@chateaudesbertrands.com
 
 IMAGE Nature et vin
IMAGE Appel à photographes 
L'association "La robe à l'envers" lance un appel à photos ouvert à tous. Les photos seront exposées lors de l'installation "1001 pièces" au Garage de Ramatuelle, le 25 mai 2017. Tout le monde peut envoyer des photos, que vous soyez photographe profesionnel ou amateur.

Le thème de la photographie est la maison. Vous pouvez en photographier les différentes pièces avec leur mobilier, objets et traces de vie, à condition que personne n'apparaisse pas sur le cliché. Les photos doivent être en HD, titrées ou pas et vous pouvez les envoyer à l'adresse mail : larobealenvers@gmail.com.

Plus d'informations auprès de La robe à l'envers au 06 13 71 18 07

IMAGE polaroid
TITRE conférences

Mercredi 5 avril

> 18h Un sol vivant, l'avenir des terres fertiles, par Marie-France PELLETIER-BILLAULT et Christine SARR, de l'association Mer Nature
À La Londe-les-Maures 18h, salle Cassin, rue Aristide Perrin
Entrée gratuite - Plus d'informations au 04 94 01 53 10
Mercredi 12 avril
> 18h La Karstologie… (lorsque la terre se transforme en gruyère)
, par Franck DEGAUGUE, géoarchéologue, ingénieur environnement
À Draguignan, siège de l'Association S.E.S.A, 21, allées d'Azémar

Entrée gratuite - Plus d'informations au 04 94 68 38 32
Mardi 18 avril
> 17h Découverte du conservatoire botanique national méditerrannéen de Porquerolles, par Sylvia LOCHON-MENSEAU, directrice du Conservatoire Botanique National Méditerrannén de Porquerolles
À Hyères, Maison de l'environnement, 17 rue Ernest Reyer
Entréee
gratuite - Plus d'informationss auprès de l'APG au 04 94 00 61 96
Vendredi 21 avril
> 17h Eau et changement climatique, quelle réponse locale à une problèmatique globale ?, par Francis JOSÈ-MARIA, de l'association l'Eau Partagée
À Hyères, Maison de l'environnement, 17 rue Ernest Reyer
Entrée
gratuite - Plus d'informations auprès de l'APG au 04 94 00 61 96
Mercredi 26 avril
> 17h45 Le martinet noir, l'oiseau par excellence,
par Katherine DUBOURG, administratrice et bénévole à la LPO PACA
À Toulon, relais collège Peiresc, Bd de Strasbourg
Accès libre - Plus d'informations auprès de la LPO PACA au 06 99 62 05 73
Jeudi 27 avril
> 18h Petit cabotage et voyages à la cueillette : le commerce en Méditerrannée du XVIe au XIXe siècle, par Gilbert BUTI, professeur des Universités émérite, Aix-Marseille Université, MMHS (CNRS - Telemme)
À Draguignan, auditorium du Pôle culturel Chabran, 660, boulevard Kennedy
Entrée libre - Plus d'informations au 04 83 95 83 32 ou 04 83 95 83 24
Expositions
IMAGE maison 4 frères

Du 1er avril au 14 mai 2017

> 10h - 17h Insectes, services rendus

Une exposition surprenante, ludique et instructive, qui vous ouvre les portes d'un univers passionant et méconnu.

Après la visite, pour aller plus loin dans la découverte, vous pouvez participer à un jeu de piste : munis d'une carte, partez à la recherche de balises cachées en pleine nature et répondez aux question pour découvrir des animaux sensation'ailes.

Visites guidées : samedis 8, 15, 22 avril et 13 mai à 11h.

[Plus d'info...]

Au Beausset, La Maison de la Nature, 2466 Chemin de Signes à Ollioules
Plus d'informations auprès de la Maison de la Nature au 04 94 05 33 90
Du 8 au 15 Avril 
> 10h - 18h Exposition-vente de tableaux de Paul-Georges COSSON (1927-2010), au profit de l'assocaition Les Amis de la Presqu'île de Giens

Les tableaux sont un HOMMAGE À LA NATURE : Promenade autour des collines hyéroises avec les peintures de Paul-Georges COSSON. Madame Suzanne FORGET, veuve de
P.-G. COSSON est la donatrice.



Entrée libre - À Hyères, forum du Casino

. Document réalisé par Laura Mirante, chargée de communication du Conservatoire du Patrimoine
Vous recevez cette newsletter car vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion du Conservatoire du Patrimoine.
Pour vous désabonner, cliquez ici.


Conservatoire du Patrimoine - Chapelle Saint-Jean - 83680 LA GARDE-FREINET
Tél : 04 94 43 08 57 - Mail : cpatfreinet@orange.fr