Lettre d'infos
Juin

 
" Le temps et la patience transforment la feuille du mûrier en fil de soie "

Proverbe italien


Mûrier blanc

Que s'est-il passé en mai?


Bienvenue aux vers à soie!


Vers de 4 jours

Dès la fin du mois d'avril, nous avons vu naître les premiers vers de la génération 2011, prêts à manger des feuilles de mûrier pendant 40 jours non stop.

Aujourd'hui, l'élevage compte plusieurs centaines de vers qu'il faut nourir 3 fois par jour minimum et dont il faut changer régulièrement la litière.


Les mêmes vers, 1 mois plus tard ...


... qui se préparent à l'encabanage dans les
branches de bruyère


Salle d'exposition

Cette année, l'association a réalisé de nouveaux panneaux d'exposition.
Ils seront présentés à la fête de la Renaissance à Villeneuve Loubet (06) ainsi qu'une partie de l'élevage en cours, le week-end du 4-5 juin.


Le coin des toponymistes

Les noms de lieux liés à la faune

La faune est beaucoup moins bien représentée dans la toponymie locale que la flore (voir les lettres précédentes) – sans doute à cause de sa mobilité, qui la rend moins apte à caractériser un lieu. Il en apparaît cependant quelques éléments, plus représentatifs de l’intérêt (gibier) ou de la crainte (nuisibles) qu’ils pouvaient susciter chez les paysans que de l’état réel du peuplement animal. Celui-ci a subi des changements assez importants depuis environ deux siècles avec la disparition de plusieurs mammifères (en particulier le loup et le lapin) et la raréfaction de nombreuses autres espèces. Il faut enfin noter que les toponymes évoquent plusieurs de ces animaux davantage comme des symboles de la sauvagerie et de la difficulté d’accès des lieux que comme des habitants réels des quartiers qu’ils désignent.

Les mammifères :

Particulièrement redouté, le loup a laissé son nom à la Colle du Loup (1715, aux environs de Camp-Long), le Saut du Loup (1715, sur l’un des versants de Colle Dure) et le Serre du Loup (1715, colline à l’ouest de Camp-Long), trois quartiers particulièrement éloignés des habitations.

Le renard (1815, versant inculte entre Val Verdun et la Court) et la Rainarde (1715, dans le quartier de Pourcaresse) pourraient être des noms de propriétaires, mais le patronyme n’est pas attesté à la Garde-Freinet et la situation écartée des lieux fait pencher en faveur du nom de l’animal.

Le sanglier, trop répandu, n’apparaît pas.

Le Bramadou (1715, au dessus du Verger d’Icard), dérivé du provençal brama = bramer, désigne un lieu où l’on entend bramer le cerf. La Statistique du Var de 1805 mentionne la présence de cervidés dans les Maures à cette date.
.
Elisabeth SAUZE, archiviste et paléographe



Le coin des naturalistes

L'arbre du mois : le sureau, sambucus nigra caprifoliacées

En ce début juin, dépêchez-vous si vous n’avez pas encore fait votre récolte de fleurs de sureau ! Et s'il est trop tard, il vous faudra encore patienter jusqu'à la fin de l’été pour récolter les fruits.
Cet arbuste qui peut atteindre jusqu'à 5m de haut (différent du sureau yèble, toxique, plante herbacée) est facilement identifiable avec ses beaux panaches blancs qui se mêlent au feuillage le long des routes et des champs. Médicinalement, c’est un bon généraliste : son écorce est comparable à l’aubier de tilleul, utilisée pour les problèmes rhumatismaux et les infections urinaire ou les calculs reinaux. Les fleurs ont une alchimie très puissante, utilisées dans tous les cas de maladies respiratoires : rhume, bronchite, grippe et asthme. Leur infusion est galactogène (favorable à la sécrétion de lait) et calmante, fébrifuge et sudorifique, pour ne citer que quelques vertus. Les baies sont comestibles (quoique légèrement toxiques lorsqu’elles sont crues), riches en vitamines et éléments minéraux. On en fait d’excellentes confitures et autres pâtisseries.


Ombelles de sureau
Voici une recette qui ne manquera pas de vous enchanter : le sirop de fleurs de sureau.
Cueillir quelques belles ombelles bien fleuries (environ 10  par litre de préparation), les laisser tremper 24h dans une préparation constituée d’1 litre d’eau pour 1kg de sucre et de 2 citrons. Après cette macération, faites bouillir 10 minutes pour dissoudre le sucre qui reste, filtrez et mettez en bouteille… c’est prêt !!
Avec de l’eau bien fraîche, vous ne manquerez pas cet été de louer cette arbuste qui vous apportera tant de fraîcheur et régalera si finement votre palais!
. Texte et photo : Fabien TAMBOLONI, technicien forestier et naturaliste
 

L'agenda

AU CONSERVATOIRE DU PATRIMOINE
 

Exposition Les premiers habitants du massif des Maures
 

A la Garde-Freinet, nous remontons le temps pour retrouver les traces les plus anciennes de nos ancêtres dans le massif des Maures. A partir des vestiges archéologiques et des outils, des armes ou des parures qu'ils ont laissés, nous pouvons mieux cerner la manière dont ils vivaient: l'artisanat, la vie quotidienne, les activités agricoles.
Dans la continuité, au musée de Grimaud, venez découvrir l’âge du fer, période durant laquelle les hommes s’implantent durablement dans le massif des Maures. Nous vous présentons les différents types d’habitats, les modes de vie de l’époque, les pratiques agricoles, croyances et cultes, les échanges avec les autres territoires puis l’arrivée des Etrusques, des Grecs et des Romains qui métamorphosera profondément cette civilisation.

> du 18 juin à avril 2012 - entrée libre

Conférence Des premiers chasseurs paléolithiques à l'arrivée des Cro Magnon en Provence orientale
animée par Gérard ORATINI, préhistorien, chargé de recherches au CNRS.

Elle sera suivie d'un buffet.

> samedi 18 juin à 17h30 - salle des fêtes de la Garde-Freinet - entrée libre


Exposition sur l'élevage de vers à soie

Deux mois durant, le Conservatoire se consacre à la sériciculture et redécouvre une tradition ancestrale. Grâce à cet élevage de centaines de vers à soie, un point est fait sur cette chenille domestique et sur l'importance de cette activité traditionnelle dans l'économie locale.


> jusqu'au 9 juillet - entrée libre

Pour connaître les balades, stages et ateliers du mois de juin, rendez-vous notre site.

 

DANS LE RESTE DES MAURES
 

L'Eau partagée

Cette année, l'eau partagée fête sa 20ème année au barrage de la Verne! Les manifestations se dérouleront au pied même de l'ouvrage: expositions, ateliers, jeux, tables-rondes, films, concerts, village africain, artisanat, musiques et danses du Burkina-Faso et du Mali. Les stands seront nombreux: l'Observatoire Marin du Littoral des Maures, Vespiland, SIVOM du pays des Maures, le Conservatoire du Patrimoine, Mer Nature, l'Office Nationale des Forêts, Levez le Soleil, les Petits Débrouillards pour n'en citer que quelques-uns.

> du 6 au 11 juin au barrage de la Verne - la Môle - entrée libre
Plus de renseignements au 04 94 54 68 08
Exposition Jean-Marc Fichaux
Exposition de photos sur le massif des Maures et ses métiers ancestraux, réalisée avec le concours de l'Association des Amis de Jean-Marc Fichaux.
> Du 17 juin au 10 septembre - Musée des ATP de Grimaud - entrée libre
> Inauguration le jeudi 16 juin à 18h30


Fête du moulin et de la truffe blanche

A partir de 9h, marché artisanal autour de la truffe blanche et animations au moulin Saint Roch: démonstration de dépiquage de blé sur l'aire de battage, préparation de pain, cuisson au four à bois et dégustation, visite du Moulin à vent et de la chapelle Saint-Roch. Danses provençales puis à partir de 12h apéritif sur la Place Neuve et marché de la truffe blanche jusqu'en fin de journée.
> dimanche 19 juin à Grimaud - gratuit


Programme de conférences à la médiathèque de Cavalaire (entrée libre):


Trésors des Maures
Véritable fenêtre végétale, la Corniche des Maures accueille des paysages uniques: forêt, maquis littoral, falaises rocheuses...
intervenants: Lisa BERTRAND, biologiste, environnementaliste et Jean-Miche BATTIN, maître jardinier

> vendredi 3 juin à 20h30

Aménager son jardin dans une zone à risque incendie
L'objectif est d'apporter des informations aux résidents en zones sensibles pour un aménagement paysager judicieux.
intervenants: Lisa BERTRAND, biologiste, environnementaliste et Jean-Miche BATTIN, maître jardinier

> mardi 7 juin à 20h30

Journée conférences Des forêts de Méditerranée au massif des Maures
Tables rondes; coorganisée avec le Dr Jean-Michel COUVE, député du Var
> mardi 14 juin

L'obligation légale de débroussaillement
assurée par le Sivom et l'Entente pour la forêt méditerranéenne
> mercredi 15 juin à 20h30

Présentation des moyens de lutte et historique du feu de 1990
assurée par le Commandant Yves GOLA
> vendredi 17 juin à 20h30

Les utilisations passées et présentes du bois
Sur le rôle économique que joue la forêt et notamment l'utilisation du liège et la récolte des châtaignes.
Organisée par le Sivom
> mercredi 22 juin
à 20h30
 

Exposition La forêt, l'Homme, le feu
Présentation de la forêt varoise, recensement des risques qui menacent le patrimoine forestier, description exhaustive des moyens matériels et humains de défense et de lutte contre les incendies
> du 24 mai au 25 juin - médiathèque de Cavalaire - entrée libre

.Document réalisé par Céline Pain, chargée de communication du Conservatoire du Patrimoine

INSCRIPTION A LA LETTRE D'INFO

Nom :
Prénom :
Email :
Je souhaite