Si ce message ne s'affiche pas correctement, vous pouvez visualiser la version en ligne.
logo Conservatoire du patrimoine

Lettre d'infos
du Conservatoire du Patrimoine
Novembre 2017

  Retour à l'accueil

Haïku du mois

Claudine MANHES


Le cône du cyprès


Subrepticement

Le cyprès ouvre son cône

La vie intérieure



 © C. MANHES

 Que s'est-il passé en octobre ?

Par une matinée fraîche que le soleil et la bonne humeur ont rapidement réchauffée, jeudi 19 octobre, Albert Giraud, membre du conseil d’administration du Conservatoire, avait convié les membres de l’association à une visite d’Aix-en-Provence, sur le thème de la protection et de la restauration du patrimoine.
Notre guide nous avait concocté un programme sur mesure pour découvrir de magnifiques objets ou des sites habituellement fermés au public. C’est aussi à travers les acteurs de la préservation du patrimoine - les actrices, en l’occurrence - que nous avons perçu leurs enjeux. 

La présentation de la bibilothèque du musée Arbaud par Mme Mazel.
  La couverture de l'ouvrage italien de 1746.
Ainsi, nous avons d’abord été accueillis au musée Paul Arbaud, siège de l’Académie d’Aix, par Madame Mazel, bibliothécaire bénévole. Après avoir cheminé dans les appartements de ce bibliophile, également grand collectionneur de faïences, notre hôte nous a exposé les questions de conservation et de valorisation du très riche fonds de la bibliothèque (catalogage, conservation...) et nous a présenté quelques-uns des ouvrages les plus somptueux, comme par exemple ce drame musical italien de 1746 et sa couverture de soie.
Avec Madame Lam, conservatrice à la Direction du Patrimoine et des Musées de la ville d’Aix-en-Provence, nous avons abordé les problématiques et les enjeux de différents projets architecturaux à travers la ville, comme les fontaines de l’Hôtel de Ville et de la place des Prêcheurs, dont les choix de restauration vont s’appuyer sur les investigations archéologiques et les réponses apportées par les archives communales. Nous avons eu le privilège d’entrer dans des sites en cours de restauration : l’église de la Madeleine (ancien couvent des Dominicains), l’escalier de l’hôtel particulier de Châteaurenard, orné d’un magnifique décor en trompe-l’œil, où chaque fois, ont été abordés les enjeux politiques, économiques ou esthétiques.

 Le trompe-l'oeil de l'escalier de l'hôtel de Châteaurenard.
  Les commentaire de Mme Lam dans l'église de la Madeleine.
 
Le choeur de la chapelle des jésuites.
  Enfin, pour clore cette magnifique journée, Albert nous a conduit à la chapelle des jésuites, faisant partie du Lycée du Sacré-Cœur, où sa directrice, Madame Trassy, nous a accueilli pour une visite particulière de cet étonnant édifice inachevé.

Le groupe du Conservatoire a passé une journée passionnante avec des intervenantes non moins passionnées que nous remercions vivement pour leur compétence et leur engagement dans la protection du patrimoine. Nous remercions également chaleureusement Albert Giraud, chef d’orchestre de cette visite d’exception, qui nous a enchanté de nombreuses anecdotes au fil de notre déambulation aixoise. 
Laurent BOUDINOT 
 
 © P. FANCHON Les volontaires étaient au rendez-vous pour ce nouveau chantier organisé au Conservatoire de figuiers de Miremer, du 24 au 30 septembre. En effet, il fallait réagir à la pression croissante de la faune sauvage sur le site et stopper la dégradation des murs du verger. Le nouveau chantier que nous avons initié vise à mettre en place une clôture sur une partie du périmètre du jardin pour le préserver de manière durable et restaurer par la même occasion les ouvrages endommagés.

Ainsi, 11 bénévoles fortement motivés, de tous âges et d’horizons différents, de Toulon, Paris, La Croix-Valmer, Plan-de-la-Tour ou La Garde-Freinet, se sont investis pour mettre en place ladite clôture.
L’affaire s’annonçait ardue dans la pente et le chaos des rochers, mais la volonté du groupe a permis de surmonter ces difficultés et de poser les 30 premiers mètres de clôture.

© Conservatoire du Patrimoine

 © Phil RION
L’objectif de cette première session est donc atteint. Il a aussi rempli toutes ses promesses de convivialité, de rencontres et d’échanges, où chaque individu a partagé un peu de lui-même avec les autres bénévoles.
Un grand merci à chacun ! Les prochains rendez-vous seront annoncés sur la lettre d’information du Conservatoire du Patrimoine.
Laurent BOUDINOT 
 
Le samedi 30 septembre et le dimanche 1er octobre, à l'occasion de Gondwana, la Fête des plantes méditerranéennes au Domaine du Rayol, le Conservatoire a été sollicité pour animer un atelier de fabrication d'encres végétales. 
Petits et grands ont découvert la large palette de couleurs que l'on peut obtenir en mélangeant des jus de légumes, de fruits et des épices... de nombreuses recettes pour créer ses propres couleurs leur ont été dévoilées par Laura, notre animatrice. Dans cette "cuisine à ciel ouvert", où les assiettes sont des feuilles blanches et les ustensiles sont des pinceaux, ils ont découvert le goût de créer leurs propres encres à base d'ingrédients naturels.
Une fois la palette remplie, c'est la beauté du cadre qui les a inspirés pour traduire en dessin leurs émotions.
 
 
 
Plus qu’une simple initiation aux techniques de construction en pierre sèche, ce stage a également permis aux stagiaires de découvrir une partie du riche patrimoine de La Garde-Freinet : la colline de Miremer et son conservatoire de figuiers, le moulin à eau de Blanche et le rucher de Blay.
Sur le site de la colline de Miremer où s’est déroulé le stage, les constructions anciennes appartenant à un village médiéval abandonné fournissent de multiples exemples de bâtis en pierre sèche ainsi que de leur réhabiliation. Son parcours en début de stage, agrémenté par les commentaires de l’animateur, Alain Bouvard, a été une excellente entrée en matière, permettant de regarder ces constructions d’un autre œil.
Mais le stage n’a pas été que promenade. Il a bien fallu aussi mettre en pratique les principes et les techniques de construction en pierre sèche prodigués par Alain Bouvard, en bâtissant un vrai mur de 6 mètres de long et 60 cm de large : tendre les cordeaux, poser les fondations et élever le mur avec de vraies pierres, petites et grosses, portées, soulevées et judicieusememnt posées.
 
La pose des dernières pierres. ©J. Oliveira Neves
 
L'oeuvre achevée, le mur en pierre sèche.©J. Oliveira Neves
J. Oliveira NEVES  

Chronique historique

Histoire d'un objet : une Bible protestante à La Garde-Freinet
Cet élégant petit volume à reliure gaufrée fut possédé par une famille de « ménagers » de la Garde-Freinet dans laquelle il s’est transmis jusqu’à nos jours.
Il contient le Nouveau Testament (Evangiles, Epitres et Actes des Apôtres) plus une version intégrale des Psaumes. Paru en 1869, il est édité par la maison Ostervald, imprimé à Bruxelles, distribué par la Société biblique britannique et accompagné d’une lettre à l’en-tête du drapeau hélvétique.
Comment un ouvrage aussi « international » -et peut-être le seul livre possédé par cette famille- est-il parvenu dans une bastide isolée du Pays des Maures où la seule religion connue était le catholicisme traditionnel ?
Tout s’éclaire lorsqu’on lit la lettre insérée dans les premières pages du volume :
Le soussigné, agent de la Société Biblique, a l’honneur de vous transmettre ce Nouveau Testament, en souvenir de l’objet de votre affection, mort pendant ou par suite de la guerre franco-allemande 1870-1871.
Dieu veuille bénir ce témoignage de sympathie pour toute votre famille et vous donner de prendre pour guide de votre vie la lecture et l’étude de l’Evangile tel que Jésus-Christ nous l’a remis. C’est par ce moyen seulement que la France deviendra une nation heureuse et vraiment libre.
Charles Romuald Bérenguier, le défunt dont il est question (1839 -1871), était mort, en suite de blessure ou de maladie, à l’hôpital de Saint-Tropez, laissant sa famille au désespoir car il était le seul héritier masculin du domaine familial.
Cette opération d’apostolat religieux –on dirait aujourd’hui de communication- était de grande envergure puisqu’elle nécessitait de disposer de la liste officielle des victimes de la guerre.
Mais évidemment cette mission protestante était très mal vue des autorités catholiques. Les évêques ne cessent de demander l’interdiction de ces campagnes qui menacent la foi catholique protégée par le Concordat, et ils ajoutent –avec une bonne dose de mauvaise foi- un ultime argument : sous les apparences de missionnaires protestants se cacheraient des espions allemands !
 
 
La dedicace sur la deuxième de couverture.©A. GIRAUD
 
La lettre signée par l'agent de la Société Biblique.©A. GIRAUD
Texte et photo : Albert GIRAUD 

Appel à bénévoles

L'association des Amis du Moulin de l'Adrech vous propose de se retrouver pour un chantier/pique-nique au moulin à vent de L'adrech, à La Garde-Freinet.
Samedi 4 novembre
> 8h45
Chantier et pique-nique

L'été est derrière nous et le temps est à présent propice à l'ouvrage,
le moulin nous attend pour nous dévoiler son pavage.


Nous serons heureux de nous retrouver ensemble le samedi 4 novembre pour une matinée de déblaiement, décaissement, et mise en valeur de ce si bel endroit... Venez avec votre casse-croûte et votre bonne humeur, nous vous offrirons le fruit de la terre et de la sueur des vendangeurs (vin bio de Correns).


Rendez-vous donc pour les plus courageux le samedi 4 novembre à 8h45 au parking du Stade de La Garde-Freinet, ou à 9h au pied du moulin... et à 12h30 au moulin pour nos précieux supporteurs.

A très bientôt !
Yves JANCLAES, Président de l'Association des Amis du Moulin de l'Adrech


Merci de confirmer votre venue au 06 13 74 29 42 ou au lemoulinauxetoiles@yahoo.fr
Rendez-vous à 8h45 au parking du Stade de La Garde-Freinet

Appel à photographes

 
Chaque année, nous publions un guide d'activité, imprimé en 13 000 exemplaires, pour faire connaître nos activités et notre musée.

Comme vous pouvez observer dans les images ci-dessus, sur les premières de couverture des années précédentes, il y a toujours une photo répresentant un végétal ou un animal de notre massif des Maures.
Qui sera le protagoniste du guide 2018 ? À vous de le photographier !


Nous lançons un appel à photos ouvert à tous, ouvert jusqu'au 25 novembre. Tout le monde peut envoyer des photos, que vous soyez photographe profesionnel ou amateur. Les photos doivent être en HD, titrées, ayant comme thème "Le massif des Maures".

Les lots à gagner

La photographie choisie apparaîtra sur la couverture du guide 2018, avec le nom et le prénom de l'auteur.
Les auteurs des 4 meilleurs clichés seront recompensés par des bons d'inscriptions pour les activités 2018.

Le jury
Le jury sera composé de plusieurs personnes : le directeur et la chargée de communication du Conservatoire, et trois membres de l'association.

Bonne chance !

Envoyez dès maintenant et jusqu'au 25 novembre vos photos à l'adresse cpatcommunication@orange.fr
Plus d'informations auprès de Laura MIRANTE au 04 94 43 08 57

Le site internet du mois

TITRE La fondation du patrimoine 
La Fondation du patrimoine œuvre à la sauvegarde et la valorisation du patrimoine français. Au travers du label, de la souscription publique et du mécénat d’entreprise, elle accompagne les particuliers, les collectivités et les associations dans des projets de restauration.

Sur le site, vous pouvez soumettre un projet, faire un don ou soutenir  autrement l'association et découvrir les 2 607 projets en cours, qui touchent plusieurs domaines : artistique, urbain, industriel ou artisanal, rural et agricole, naturel, et bien d'autres.

C'est grâce à cette fondation que la commune de La Garde-Freinet a réussi à générer plus de 40 000 € de dons de particuliers et d'entreprises pour la restauration du Fort-Freinet. Vu le succès de ce projet, la commune a lancé un second appel aux dons en faveur cette fois-ci de la restauration du moulin de l'Adrech.

L'agenda du Conservatoire

Samedi 4 novembre
> 10h Sur les traces des animaux
, avec Romaric IZZO, traqueur, survivaliste

[Plus d'infos...]
Mercredi 15 novembre
> 14h À la découverte des champignons
, avec Fabien TAMBOLONI, technicien forestier

[Plus d'infos...] 
Samedi 4 novembre
> 14h Atelier herboristerie "Distillation d'hélichryses des sables", avec Charlotte MAES, herbaliste

Durant cet atelier, vous réaliserez un hydrolat d'hélichryse des sables grâce à un petit alambique en cuivre. Vous découvrirez ses différents usages médicinaux et cosmétiques. Vous serez ensuite invités à déguster d’autres hydrolats, distillés cette fois par de petits producteurs français.

Chaque participant repartira avec un petit flacon d’hydrolat d'hélichryse des sables distillé lors de l’atelier.


[Plus d'infos...]
  

Pour tous renseignements et réservations : 04 94 43 08 57 - cpatfreinet@orange.fr

 

À venir dans les Maures et le reste du Var

Lundi 13 novembre
> 18h30
Quand nos déchets valent de l'or,
par Bio-sphère
À Saint-Raphaël, Port Santa Lucia, Palais des Congrès
Plus d'informations au 04 94 19 59 99
Mardi 14 novembre
> 17h30 Géologie des massifs de l'étoile et de la Sainte Victoire
, par André CERDAN, géologue
À Hyeres, Maison de l'Environnement, 17 Rue Ernest Reyer
Plus d'informations au 06 59 57 74 58
Vendredi 10 novembre à 18h00 L'aviation et la Guerre
Mardi 14 novembre à 18h00 Le Beausset au quotidien
Mardi 14 novembre à 18h30 Les hôpitaux dans le Var

Au Beausset, Espace Azur, esplanade Charles de Gaulle (au-dessus de La Poste)
Plus d'informations au 06 63 74 22 49
Mercredi 15 novembre 2017
> 18h
Un été 44, l’été de la Libération à Barjols, par Renée VIRGIL, agrégée d’histoire-géographie

À Draguignan,
Société d’Etudes Scientifiques et Archéologiques de Draguignan et du Var, 21, allées d’Azémar
Plus d'informations au 04 83 95 83 32  
Mercredi 22 novembre
> 18h Mystérieuse île de Pâques,
Claude CROUSSE, géobiologue
À La Londe-les-Maures, salle Cassin, rue Aristide Perrin
Plus d'informations au 04 94 01 53 10
Jusqu'au dimanche 26 novembre 2017
> Le paysage en question


8 artistes, de générations et de nationalités différentes, questionnent par leur confrontation la complexité de la peinture de paysage dans un monde qui bascule.

Le Centre d’Art Contemporain de Châteauvert sous l’égide de l’Agglomération Provence Verte propose de revisiter l’art du paysage dans la pratique des peintres d’aujourd’hui.

Le commissariat de cette exposition a été confié à Gilles Altieri qui a longtemps dirigé l’Hôtel des Arts du Conseil Départemental du Var à Toulon.

À Châteauvert, Centre d'Art Contemporain, chemin de la réparade
Plus d'informations au 07 81 02 04 66

Du 3 octobre au 29 décembre 2017

> Marcher, rêver, contempler : l’Amérique du Sud


L'expérience de voyage en Amérique du Sud de Fanny et Jean Matteacci est retranscrite dans une exposition riche de photos, documents vidéo et sonores.

À Cavalaire, auditorium de la médiathèque
Plus d'infos au 04 94 01 93 20

 Document réalisé par Laura MIRANTE, chargée de communication du Conservatoire du Patrimoine
Vous recevez cette newsletter car vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion du Conservatoire du Patrimoine.
Pour vous désabonner, cliquez ici.


Conservatoire du Patrimoine - Chapelle Saint-Jean - 83680 LA GARDE-FREINET
Tél : 04 94 43 08 57 - Mail :
cpatfreinet@orange.fr